lundi 26 décembre 2011

Pain brioché à la purée de cacahuètes

C'est une recette découverte chez Do you speak vegan que j'ai réalisée très souvent cet hiver, avec quelques simplifications : rien de plus agréable qu'un pain brioché tout chaud pour les petits déjeuners du week-end. Et tartiné de nutella maison, c'est encore meilleur (mais moins léger...).





Il vous faut (pour un pain) :
360 g de farine T80 (ou un mélange de farines blanche et semi-complète)
30 cl d'eau tiède
un sachet de levure de boulanger déshydratée
3 cuillères à soupe de sucre
1 cuillère à café de sel
130 g de purée de cacahuètes

Ici je mets tous les ingrédients dans le bol de mon robot Kitchenaid et je le laisse se débrouiller (10 minutes de pétrissage à vitesse réduite). A la main, il est conseillé de diluer progressivement la purée de cacahuète avec l'eau tiède, puis de l'ajouter au reste des ingrédients.
La pate obtenue est assez collante, c'est normal.
Laisser lever environ 1h30 dans un endroit tiède.
Au bout d'1h30, pétrir à nouveau pour dégazer, et mettre la pâte dans un moule à cake. Laisser lever à nouveau 1/2 h à 3/4 d'h.
Préchauffer le four th. 6 (180°).
Enfourner pour 1/2h environ.
Lorsque le pain est cuit, le démouler rapidement afin que la croute ne ramolisse pas.

NB : je l'ai aussi réalisé avec du levain déshydraté, qui convient bien à condition de laisser un peu plus de temps de levée.

La purée de cacahuètes, kesako ?
C'est un "beurre de cacahuètes" réalisé uniquement avec des cacahuètes, sans huile ni sucre ajouté. On la trouve en magasin bio, généralement sous la marque "Jean Hervé" (mais il y en a d'autres).
J'ai aussi tenté de remplacer la purée de cacahuètes par la même quantité de purée d'amandes, le résultat était très bon aussi. En revanche c'est moins économique (la purée d'amandes est beaucoup plus chère).

jeudi 22 décembre 2011

C'est Noël ! Butterbredele et zimtsterne

La magie de Noël a gagné la cuisine, et on a commencé les festivités culinaires... Comme chaque année, quelques fournées de petits gâteaux de Noël à emporter avec nous en famille ou chez les amis, pour des petits cadeaux ou simplement pour le goûter...

Cette année deux recette puisées (comme d'hab...) sur le blog Cakes in the city, qui regorge de délicieuses petites douceurs de fêtes.


Butterbredele

Il vous faut (pour 40 biscuits environ) :
250 g de farine T65
110 g de sucre blond
2 sachets de sucre vanillé
50 g de poudre d'amandes
125 g de beurre mou
1 oeuf + 2 jaunes + 1 jaune pour dorer

Préchauffer le four th.5 (150°).
Mélanger tous les ingrédients (au robot c'est plus facile) pour former une boule de pâte.
Cette recette est très vite faite car la pâte n'a pas besoin de reposer.
Etaler au rouleau (3-4 mm d'épaisseur) et découper les biscuits avec des petits emporte-pièces.
Les déposer sur une plaque à pâtisserie (éventuellement recouverte de papier sulfurisé, si elle n'est pas antiadhésive) et dorer au jaune d'oeuf. Cuire 10-12 minutes jusqu'à ce que les biscuits soient juste dorés au bord.

Zimtsterne ("étoiles à la cannelle")

Il vous faut (pour 40 biscuits environ) :
400 g de poudre d'amandes
300 g de sucre blond
3 blancs d'oeufs battus en neige (et maintenant vous comprenez pourquoi je fais les 2 recettes ensemble !)
2 cuillères à café de cannelle
1 cuillère à café d'épices à pain d'épices
sucre glace

Garder le four sur le même thermostat (5 / 150°).
Dans un saladier, mélanger la poudre d'amandes, le sucre et les épices. Ajouter progressivement les blancs en neige jusqu'à obtenir une pâte ferme que l'on peut mettre en boule.
Etaler sur le plan de travail abondamment saupoudré de sucre glace, car la pâte colle vraiment.
Découper les bsicuits avec des emporte pièces et les déposer sur une plaque à pâtisserie.
Cuire une dizaine de minutes (c'est normal s'ils sont encore un peu mou, ils durcissent en refroidissant).

vendredi 2 décembre 2011

Tourte auvergnate

A l'AMAP la semaine dernière on a eu... un chou frisé. Gros challenge... Pas beaucoup d'amateurs de chou à la maison, et vu la taille du bestiau, il a fallu un peu d'imagination pour l'écouler l'air de rien.
(on en a mangé presque toute la semaine sous forme de lasagnes, de soupe, de poêlée de légume, etc.

En farfouillant un peu sur le net à la recherche d'une recette qui change, j'ai aussi trouvé cette tourte, un peu longue à préparer mais qui a beaucoup plu :



Il vous faut (pour 6 personnes) :

* Pour la pate *
500 g de farine T80
150 ml d'huile d'olive
150 ml d'eau

*Pour la garniture *
1/2 chou frisé
1 oignon
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
100 g de cantal
3 tranches de jambon d'Auvergne
10 cl de crème fraîche liquide

Préparer la pâte : mélanger rapidement la farine, l'huile et l'eau à la cuillère en bois. Pétrir ensuite à la main. Etaler la moitié de la pâte et foncer un moule à tarte. Etaler l'autre moitié pour le couvercle de la tourte.

Porter une (grande) casserole d'eau à ébullition.
Rincer le 1/2 chou et le couper en 4. Les plonger dans l'eau bouillante 5 minutes, pendant ce temps éplucher et émincer l'oignon. Egoutter le chou et l'émincer également.

Préchauffer le four th. 6 (180 °).
Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile d'olive. Y faire revenir l'oignon et le chou environ 10 minutes.

Répartir environ la moitié du chou sur le fond de tourte, arroser d'un peu de crème. Répartir par dessus le cantal coupé en tranches et le jambon. Verser le reste du chou et arroser du reste de crème.

Couvrir de pâte et bien souder les bords. Faire une petite cheminée au centre pour permettre à la vapeur de s'évacuer. Cuire 40 minutes environ, jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée.

NB : la tourte peut aussi se préparer avec deux pâtes feuilletées toutes prêtes (ou faites maison... soyons fous!)

dimanche 27 novembre 2011

Petites brioches au lait de châtaigne

Petite douceur pour réchauffer un dimanche matin froid et gris ...

J'ai utilisé du lait de riz, avoine et châtaigne pour réaliser une vieille recette de Papilles & Pupilles qui était à la base au lait d'avoine. Du coup pour ne pas couvrir la légère saveur de châtaigne, j'ai zappé les pépites de chocolat et remplacé la purée de noisettes par de la purée d'amandes blanche, au goût moins prononcé.


A déguster tiède avec de la crème de marrons...

Il vous faut (pour 6 à 8 briochettes) :
460 g de farine T55 ou T65
1 sachet de levure de boulanger déshydratée
50 g de sucre
3 cuillères à soupe de purée d'amandes blanche
260 ml de lait de riz, avoine et châtaigne (marque Bonneterre), ou autre lait végétal
1 cuillère à café de sel

Mettre tous les ingrédients dans un robot pétrisseur et pétrir une dizaine de minutes (ou lancer un programme "pâte seule" de machine à pain).
Laisser lever 2 à 3 heures, de préférence dans un endroit tiède.
Dégazer la pâte et former 6 à 8 petites boules, selon la taille souhaitée. Les déposer sur une plaque à patisserie anti adhésive (ou couverte de papier sulfurisé).
Laisser lever encore une heure.
Préchauffer le four th.6 (180°) et quand il est chaud, enfourner pour une quinzaine de minutes.

lundi 31 octobre 2011

Curry de crevettes

Le déjeuner du jour, qui ravit enfants et parents à chaque fois et permet de faire passer ni vu ni connu quelques légumes pas tellement prisés en ce moment...




Il vous faut (pour 6 personnes environ) :
600g de grosses crevettes décortiquées (surgelées ici)
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
1 gros oignon
2 gousses d'ail
un tronçon de 2-3 cm de gigembre frais
4-5 carottes
2 petits poireaux
2 cuillères à café de "vegetable masala" (curry)
20 cl de lait de coco

Eplucher et laver l'oignon et  les carottes. Emincer l'oignon et couper les carottes en fines rondelles.
Laver et couper les poireaux en rondelles.
Eplucher l'ail et le gingembre et réduisez les en purée (j'utilise un presse ail pour l'ail et une rape fine pour le gingembre).

Dans une grande sauteuse, faire chauffer l'huile d'olive. Y faire revenir l'oignon, l'ail et le gingembre pendant 5 minutes. Ajouter les crevettes, les carottes et les poireaux, le curry.
Laisser cuire à feu moyen pendant 15-20 minutes, jusqu'à ce que les crevettes soient cuites et les légumes al dente. Ajouter le lait de coco en fin de cuisson et rectifier si besoin l'assaisonnement.

Servir avec du riz ou du quinoa.

dimanche 23 octobre 2011

Muffins à la banane (vegan)

Voilà une recette sympa d'un blog américain végétalien, Chef Chloe, gentiment traduite par Do you speak vegan.

Bien pratique pour les jours où il n'y a plus d'oeufs ! Et adoptée ici car j'essaie de cuisiner les goûters sans oeufs ni lait de vache, histoire de limiter notre consommation de produits animaux.


Il vous faut (pour une vingtaine de muffins moyens) :
2 bananes
240 g de farine
200 g de sucre
1 cuillère à café de levure
1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude
200 ml de lait de coco
100 ml d'huile de colza
1 cuillère à café d'arôme vanille (optionnel)
100 g de pépites de chocolat

Préchauffer le four th. 6 (180 °).
Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs : farine, sucre, levure, bicarbonate, pépites de chocolat.
Dans un autre saladier, mélanger au fouet les bananes préalablement écrasées à la fourchette, le lait de coco, l'huile et l'arôme vanille. Verser sur les ingrédients secs et mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Verser dans des moules à muffins (huilés si besoin) et enfourner pour une quinzaine de minutes.

NB : Je l'ai fait la semaine dernière avec du lait de riz, c'était très bon aussi.

lundi 17 octobre 2011

Demandez le menu !

Cette semaine à l'AMAP :
- coté légumes : des courgettes, des carottes, un gros potimarron, des blettes, 2 salades, un chou rave, un gros bulbe de fenouil
- coté fruits : des des pommes et des poires, ça y est l'été est fini :-(


Vendredi soir
Crumble de courgettes au pesto
Fromage
Fruits

Samedi midi
Lasagnes aux carottes
Yaourts à la crème de marrons
Fruits

Samedi soir
On est invité à une burgers / frites party !

Dimanche midi
Salade de tomates et salade verte
Gâteau aux noix et fruits

Dimanche soir
Potimarron rôti aux épices
Fromage
Fruit

Lundi soir
Flan aux blettes
Salade verte
Fromage
Fruits

Mardi soir
Scones au potimarron (une première!)
 Salade verte
Fromage
Fruit

Mercredi midi : repas végétalien
Riz sauté aux légumes et tofu
Crème dessert chocolat-noisettes
Fruits
Mercredi soir
Quiche aux blettes, brebis frais et pignons de pin
Salade verte
Fromage
Fruit

Jeudi soir
Velouté de fenouil à la purée d'amande
Fromage
Fruit

dimanche 16 octobre 2011

Lasagnes aux carottes

Les lasagnes, c'est le plat du week-end, préparé en grande quantité pour avoir des repas de midi tous prêts pour la semaine...
C'est aussi une super planque à légumes ! A décliner avec de la courge ou du potimarron, des courgettes, du panais, etc.



Il vous faut (pour 8-10 personnes) :
50 ml d'huile d'olive + 1 cuillère à soupe
90 g de farine T65 ou T80
environ 1l de lait de soja
4 oeufs
1 kg de carottes (environ 850 g épluchées)
2 échalottes
2 cuillère à soupe de persil plat ciselé
plaques de lasagne (environ 350 g)
150 g de fromage rapé
50 g de parmesan
Sel, poivre et muscade

Eplucher, laver et râper les carottes. Eplucher les échalottes, les émincer finement.
Dans une grande sauteuse ou cocotte, faire chauffer une cuillère à soupe d'huile. Y faire revenir les échalottes 5 minutes. Ajouter les carottes râpées, un petit peu d'eau et cuire à l'étouffée environ 15 minutes.

Pendant ce temps, préparer une béchamel : faire chauffer 50 ml d'huile dans une casserole, ajouter la farine, mélanger et laisser très légèrement dorer pour obtenir un roux. Ajouter le lait de soja progressivement en mélangeant bien après chaque ajout jusqu'à ce que le lait soit absorbé. La béchamel doit être assez liquide (rajouter du lait si besoin). Lorsque la sauce est prête, retirer la casserole du feu.

Préchauffer le four th. 6 (180°).

Battre les oeufs en omelette, les incorporer à la béchamel. Ajouter le fromage rapé.
Réserver environ 1/4 de cette sauce. Verser le reste sur les carottes et bien mélanger. Ajouter le persil haché, et assaisonner (sel, poivre, muscade râpée...).

Dans un grand plat à gratin huilé, alterner couches de lasagnes et sauce aux carottes. Terminer par une couche de lasagnes. Verser sur le dessus le reste de sauce sans carottes et saupoudrer de parmesan.
Enfourner pour 30 à 40 minutes (les plaques de lasagnes doivent être bien tendres).
Laisser reposer 10-15 minutes avant de servir pour faciliter le découpage.

vendredi 14 octobre 2011

Flan aux blettes

Non non vous ne rêvez pas, c'est encore la saison des blettes (on n'est pas prêt d'en être débarrassé je crois...).
Alors je refais une recette super rapide de ma copine Wattoote qui est bien passée auprès des enfants.


A cuire dans des petits moules à muffins pour un pique-nique facile à emporter !


Il vous faut (pour 4 personnes) :
Le vert de 5-6 côtes de blettes
1 gousse d'ail
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
3 oeufs
50 g de farine
150 ml de lait
100 g de fromage rapé

Préchauffer le four th. 6 (180°).

Laver les feuilles de blettes et les couper en lanières. Eplucher et presser l'ail. Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile à feu moyen et y faire revenir les feuilles de blettes avec l'ail pendant 10 minutes environ.

Dans un saladier, battre les oeufs avec la farine, ajouter progressivement le lait puis le fromage rapé. Ajouter les feuilles de blettes cuites. Verser dans un moule à cake ou des petits moules individuels. C'est cuit au bout d'environ 30 minutes pour un grand cake ou 10 minutes pour des petits.

Servir chaud, tiède ou froid, au choix !

PS : a priori les commentaires refonctionnent, en tous cas j'ai fait un test avec l'option "Nom/URL" (c'est le plus simple) et ça fonctionnait, il faut parfois valider plusieurs fois par contre

dimanche 9 octobre 2011

Pain vite fait

Ces derniers temps le rythme s'accélère et j'ai du mal à suivre... (avec le blog aussi d'ailleurs)

Alors régulièrement je me retrouve à 21h à me dire "zut, pas de pain pour demain matin", et là la perspective de devoir attendre les 2 levées et la cuisson avant d'aller me coucher ne me motive pas trop...

Pour ces jours-là, j'ai quelques recettes de pain "rapide" à la levure. Voilà le petit dej du lendemain sauvé... Celle-ci est inspirée du Irish Soda bread de Clea (mais sa recette n'a rien de l'Irish Soda Bread en fait)

PS : il paraît que les commentaires ne fonctionnent plus. J'ai beau chercher, je ne comprend pas pourquoi...



Pour un pain :
350 g de farine T80
100 g de farine de seigle
1 cuillère à soupe de mélasse
1 cuillère à café de sel
1 sachet de levure de boulanger
450 ml d'eau tiède
une bonne poignée de divers fruits secs (ici raisins, noix, noisettes...)

Délayer la mélasse dans l'eau tiède. Dans un grand saladier, mettre les farines, le sel, la levure, verser le liquide. Mélanger rapidement à la cuillère en bois, ajouter les fruits secs.
Verser dans un moule à cake (ou une cocotte).
Laisser lever environ une heure dans un four tiède (je règle le mien à la température minimum, soit 40°, et c'est parfait).
Quand la pâte a levé, sortir le moule et monter la température à th. 7 (210°). Enfourner quand le four a atteint la température voulue et cuire 30 à 40 minutes.

samedi 1 octobre 2011

Petits flans poire-vanille

Une recette alléchante lue sur le blog de Clea, une demi brique de lait de riz, épeautre et noisette rescapée des petits flans choco-noisette, et voilà un petit dessert sain pour toute la famille !


Il vous faut, pour 4 petits flans individuels :
400 g de poires (poids net épluché)
1 sachet de sucre vanillé
300 ml de lait de riz, épeautre et noisette (ou autre lait végétal de votre choix)
1,5 cuillère à café d'agar-agar

Eplucher et couper les poires en morceaux, les mettre dans une casserole avec le sucre vanillé, couvrir et cuire une quinzaine de minutes pour les réduire en compote.
Quand les fruits sont tendres, mixer la compote.
Ajouter le lait et l'agar-agar, et remixer pour une consistance bien homogène.

Porter à ébullition et laisser cuire 2-3 minutes.
Laisser refroidir un peu puis verser dans des petits pots ou ramequins. Les placer au frigo pour au moins 2 heures.

PS : Clea propose un mode opératoire différent, mais que je ne trouvais pas pratique avec mon type de mixeur (plongeur). Si vous avez un blender ou un autre type de mixeur à cuve, allez voir comment elle procède.

mardi 27 septembre 2011

Dahl de lentilles aux courgettes

Le dahl de lentilles, c'est un plat végétarien vite prêt toujours apprécié ici... selon la saison, on peut l'agrémenter de courgettes, d'aubergines ou encore de carottes.

La "vraie" recette est mixée, mais généralement je préfère ne pas le faire pour préserver les petits morceaux de légumes. Mais pour les légumophobes profondément atteints, le mixage est au contraire fortement recommandé !!!!



Il vous faut (pour 6 personnes) :
250 g de lentilles corail
50 cl d'eau
1 oignon
1 gousse d'ail
1 courgette
1 cuilllère à soupe d'huile d'olive
400 ml de pulpe de tomates (un petit bocal)
1 cuillère à café de curcuma
1/2 cuillère à café de cumin moulu
le contenu de 6 gousses de cardamome
1/2 baton de cannelle
20 cl de lait de coco

Eplucher et laver l'oignon, l'ail et la courgette. Emincer l'oignon, couper la courgettes en petits dés et écraser l'ail.
Faire chauffer l'huile d'olive dans une grande sauteuse et y faire revenir l'oignon, l'ail et les dés de courgette pendant 5 minutes.

Rincer  et égoutter les lentilles. Les ajouter dans la sauteuse avec l'eau, la pulpe de tomates et toutes les épices.
Porter à ébullition et laisser cuire à petits bouillons une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que les lentilles soient cuites.
Ajouter le lait de coco en fin de cuisson, enlever le baton de cannelle et mixer (ou pas).

Servir avec du riz et/ou des naans pour un plat végéta*ien complet.

PS : la recette de base dont je me sers utilise des tomates pelées en boîte. Cependant, les tomates en boîte que je trouve en supermarché sont dans des boîtes qui ont un revêtement plastique contenant du bisphenol A. Même les tomates bio ... (c'est désespérant).
La pulpe de tomates convient bien aussi et le contenant est en verre.

dimanche 25 septembre 2011

Yaourts à la pêche de vigne

...ou comment faire des yaourts avec les restes.
Un reste de pêches de fin d'été, un peu farineuses et donc pas super bonnes à manger crues.
Un reste de lait végétal riz/épeautre/noisettes que je ne voulais pas gâcher et que j'ai mélangé à du lait de vache, pour voir...

Au final, un yaourt super doux avec une pointe de noisette, sur une compote parfumée.



Il vous faut (pour 6 pots de 125 à 150 ml)
* Pour le yaourt *
150 ml de lait de riz / épeautre / noisettes (ou un autre lait végétal à la saveur marquée : lait de noisettes, lait de chataignes, ...)
600 ml de lait de vache (de préférence entier)
1 sachet de ferments

* Pour le fond à la pêche de vigne *
4-5 pêches de vigne
2 cuillère à soupe de sucre
1/2 baton de cannelle
1 étoile de badiane

Eplucher et couper les pêches en morceaux. Les faire compoter une quinzaine de minutes avec le sucre, le baton de cannelle et l'étoile de badiane. On peut garder les morceaux ou mixer la compote (je choisis la 2ème option, les filles préfèrent la compote lisse).
N'oubliez pas de retirer les épices avant de mixer !!!!
Laisser refroidir, et verser un fond de compote dans chaque pot (il en restera).

Mélanger au fouet les laits et le ferment. Verser délicatement dans les pots (pour éviter que la compote se mélange au lait). Placer en yaourtière pour 10 h.

PS : lorsque j'ai tenté le mélange lait végétal / lait de vache, j'ai eu un petit doute sur le fait que ça puisse marcher. Au final, impecc', si ce n'est que le yaourt est un tout petit peu moins ferme que d'habitude.
Reste à savoir quelle proportion maximale de lait végétal on peut mettre pour que ça "prenne" quand même. Vous avez déjà tenté ?

samedi 24 septembre 2011

Demandez le menu !

Cette semaine à l'AMAP :
- coté légumes : des tomates (les dernières je pense...), un brocoli, des pommes de terre, 2 salades, des carottes, des courgettes
- coté fruits : des pêches de vigne, des prunes, des pommes et des poires


Vendredi soir
Feuilletés au chèvre et salade de tomates
Crème dessert au lait de soja
Fruits

Samedi midi
Salade de chou rave et pomme
Poêlée de riz, courgettes et viande hachée

Samedi soir
Velouté de courgettes au safran
Fromage
Fruit

Dimanche midi
Lasagnes aux épinards et au gorgonzola (recette à venir)
Petits suisses
Compote de pêches de vigne épicée

Dimanche soir
Quiche aux carottes
Salade verte
Fromage
Fruit

Lundi soir
Velouté de brocolis à la purée d'amandes
Fromage
Gâteau aux prunes

Mardi soir
"Potatoes" maison et salade verte
Fromage
Fruit

Mercredi midi : repas végétalien
Marmite de pois carrés et riz

Mercredi soir
Poêlée de légumes
Fromage
Fruit

Jeudi soir
Cake feta - herbes fraîches
Salade verte
Fromage
Fruit

mercredi 21 septembre 2011

Tarte aux prunes

J'aime bien les tartes toutes simples avec plein de fruits et pas de chichis (genre crème...).
Habituellement je fais ma pate à l'huile, mais pour changer j'ai essayé avec de la purée d'amandes, et un peu de poudre d'amandes pour renforcer la saveur de la purée d'amandes, et c'était très sympa...


Il vous faut :
* Pour la pate à tarte *
200 g de farine T65
50 g de poudre d'amandes
75 ml d'eau tiède
75 ml de purée d'amandes blanche
2 cuillère à soupe d'huile


* Pour la garniture *
400-500 g de prunes ou mirabelles
1 ou 2 cuillères à soupe de miel liquide, selon le degré d'acidité des fruits

Préparer la pate : Mélanger tous les ingrédients à la cuillère en bois puis pétrir à la main et former une boule.
Je l'ai étalée tout de suite (j'étais pressée), mais cela aurait sans doute été plus facile en la laissant reposer une petite heure au frais. En tous cas, ce n'est pas impossible à étaler immédiatement.

Préchauffer le four th.6 (180°).
Laver et dénoyauter les prunes, les ranger face bombée contre la pate, en serrant bien les fruits car à la cuisson, ça rétrécit !
Arroser de miel et enfourner pour environ 30 minutes.

dimanche 18 septembre 2011

Petits flans choco-noisette

Un classique de la maison, tiré du livre "Bio, bon, gourmand" de Valérie Cupillard... En flanant dans un magasin bio, j'ai trouvé LE truc susceptible de rendre ces petits flans encore meilleurs : du lait de riz, épeautre et noisettes à la place du lait de riz. Mais si vous n'en avez pas, au lait de riz c'est bien aussi !

Et je vais m'empresser d'utiliser ce qui reste de la brique de lait pour faire des crèmes dessert aux fruits repérées chez Clea...


Il vous faut (pour 4 personnes) :
100 g de chocolat à dessert
50 cl de lait de riz, épeautre et noisette (chez Bonneterre)
1 c à café d'agar-agar
1 cuillère à soupe de purée de noisettes

Verser le lait dans une casserole et ajouter l'agar-agar. Bien mélanger.
Ajouter le chocolat en petits morceaux.
Chauffer le lait en remuant de temps jusqu'à ce que le chocolat soit bien fondu, puis porter à ébullition et laisser cuire à petits bouillons 2-3 minutes. Incorporer la purée de noisettes.

Retirer du feu et verser dans des petits pots ou ramequins (les proportions permettent de remplir 4 pots d'environ 150 ml). Laisser refroidir à l'air puis placer au frigo au moins 2 heures.

Déguster bien frais.

PS : la recette originale propose d'ajouter quelques gouttes d'huile essentielle d'orange pour parfumer, ce que je n'ai jamais tenté (mon cher et tendre considère que mettre du fruit dans du chocolat, c'est gâcher...).

jeudi 15 septembre 2011

Velouté de chou-fleur au sésame

Je ne sais pas comment c'est chez vous, mais ici faire manger du chou-fleur ou des brocolis à la jeune classe relève de l'exploit... SAUF... si c'est en soupe. Ca donne des soupes qui ont une texture toute douce et veloutée, et qui passent toutes seules. Je prépare souvent le velouté de brocolis de Pascale Weeks, que tout le monde adore ici, et cette semaine j'ai profité du chou-fleur géant de notre panier d'AMAP pour tenter une version tout en blanc...

Avantage non négligeable, ce petit velouté de chou-fleur est archi simple à préparer, ne cuit pas (trop) longtemps, et peut se préparer en plusieurs portions à congeler et réchauffer pour un diner très vite prêt.



Il vous faut (pour 8 personnes) :
Un très gros chou-fleur, ou 2 petits
2 grosses pommes de terre à soupe (bintje par exemple)
1 oignon jaune
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
2 tablettes de bouillon de volaille (ou de légumes pour une version vegan)
1,5 l d'eau
2 cuillères à soupe de purée d'amande blanche
2 cuillères à soupe de graines de sésame

Eplucher et rincer le chou-fleur, les pommes de terre et l'oignon. Détailler le chou-fleur en petits bouquet,s couper les pommes de terre en gros morceaux et émincer l'oignon.
Dans une grande cocotte, faire chauffer l'huile et y faire revenir l'oignon pendant 5 minutes. Ajouter les pommes de terre et le chou-fleur et cuire à nouveau 5 minutes.
Ajouter l'eau et les tablettes de bouillon. Couvrir et cuire une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que les légumes soient tendres.
Faire griller à sec les graines de sésame. Pendant ce temps, ajouter la purée d'amandes aux légumes et mixer la soupe.
Servir saupoudré de sésame grillé.

NB : pour une touche plus classe, on peut utiliser du sésame noir...

dimanche 11 septembre 2011

Demandez le menu !

Bon ça y est, on a retrouvé notre AMAP !
Pour cette semaine de rentrée scolaire, nous avions :
- coté légumes : encore tout un assortiment de tomates (anciennes, coeur de boeuf et "classiques"), une salade, un très gros chou-fleur, des courgettes, une botte de carottes, un bouquet de thym frais
- coté fruits : des framboises, des prunes, des pêches de vigne et des poires

Les tomates ont tellement le goût de l'été que je ne les cuisine pas en ce moment autrement qu'en salade, avec juste un peu d'huile d'olive. Comme j'évite de les mettre au frigo pour ne pas altérer leur goût, il faut les manger rapidement car avec le temps orageux qu'il y a ici en ce moment, tout moisit très vite.
Cela permet aussi de manger un peu plus de cru, ce que j'essaie de mettre en place en ce moment à la maison (et j'essaie aussi de pondre un article sur le sujet, mais je manque de temps... mais ça va venir un jour)

Vendredi soir
Salade de tomates et pates au pesto
Fromage blanc et framboises fraîches

Samedi midi
Salade de tomates
Yaourts et fruits

Samedi soir
Fromage

Dimanche midi
Hoummous de lentilles corail (une variante de cette recette)
avec pains pita et bâtonnets de carottes
Yaourts
Fruits

Dimanche soir
Crêpes

Lundi soir
Fruits

Mardi soir
Carottes râpées
Feuilletés au chèvre
Crème dessert au soja
Fruits

Mercredi midi
Poisson en papillottes et légumes vapeur
Yaourts
Fruits

Mercredi soir
Quiche aux fanes de carottes
Salade verte
Fromage
Fruits

Jeudi soir
Pizza (à ce qu'il y a)
Salade verte
Fromage
Fruits

mercredi 31 août 2011

Rentrée gourmande : muffins aux abricots et aux flocons d'avoine

Me voilà revenue de mon exil numérique, avec quelques recettes dans les bagages...

Pour commencer, une petite douceur pour se consoler de retourner au bureau / à l'école / chez la nounou... Les abricots n'étant plus vraiment de saison, on peut les remplacer par des mirabelles, ou des reine-claudes par exemple.

A la base, c'est une recette du blog 101 Cookbooks dont j'apprécie beaucoup l'esthétique, et souvent les recettes. Sauf que cette recette là, en la faisant, je me suis dit que quand même elle contenait un peu trop de beurre pour être "healthy" (270 g, rien que ça...). Et effectivement au goût, c'était bon mais ... un peu carrément gras quand même... Finalement j'ai fait un mix avec ma recette habituelle pour revenir à une addition calorique un peu plus raisonnable...


Il vous faut (pour une vingtaine de muffins moyens) :

* Pour les muffins *
100 g de farine T65
100 g de farine T110
100 g de flocons d'avoine
1 sachet de levure
100 g de sucre blond
2 oeufs
1 yaourt de 150 g
100 ml de lait
60 g de beurre fondu
4-5 abricots mûrs

* Pour le cumble à saupoudrer dessus * (proportions pour 2 fournées)
85 g de farine T110
45 g de flocons d'avoine
70 g de sucre (roux si possible)
70 g de beurre salé mou mais pas fondu

Préparation du crumble :
Mettre tous les ingrédients dans un bol et sabler avec les doigts. Réserver au congélateur, le crumble sera plus facile à utiliser par la suite.
Les proportions sont doublées, le crumble restant se conserve très bien au congélateur et permet de réaliser un crumble minute un jour de coup de bourre, ou une autre fournée de muffins...

Préparation des muffins :
Préchauffer le four th.6 (180°).
Dans un grand bol, mélanger les ingrédients secs : farines, flocons d'avoine, sucre et levure.
Dans un autre bol, battre les oeufs avec le yaourt et le lait, ajouter le beurre fondu.
Couper les abricots en petits morceaux.
Verser la préparation liquide sur les ingrédients secs, ajouter les morceaux d'abricots, et remuer juste ce qu'il faut pour que le liquide soit absorbé, mais pas trop !!!!
Verser dans des moules à muffins et saupoudrer de crumble.
Enfourner pour une quinzaine de minutes, éventuellement plus selon la taille des muffins. Une pointe de couteau doit ressortir tout juste sèche, mais il ne faut surtout pas les laisser trop dorer.

NB pratico-pratique : je mets 150 g de yaourt parce que mes yaourts maison ont cette contenance, mais les yaourts du commerce font généralement 125 g. Il suffit de mettre 125 ml de lait au lieu de 100 ml.

lundi 8 août 2011

Quiche au thon et aux fanes

Ce qu'il y a de bien avec l'AMAP, c'est qu'on ne récupère pas QUE des légumes... Généralement, il y a aussi les fanes avec (et trois tonnes de terre aussi... ).

Avec une botte de carottes, on peut donc faire 2 plats : un avec les carottes, et un avec leurs fanes. Ce qui donne doublement bonne conscience : ça fait moins de déchets, et ça fait faire quelques économies...

Evidemment il y a quelques petites contraintes : il vaut mieux couper, laver et essorer les fanes que l'on compte consommer assez rapidement, parce qu'après une semaine passée au fond du bac à légumes, je vous garantit que vous n'aurez plus envie de les manger ! Elles flétrissent très vite.

Quoi faire avec ? Classiquement, on peut les mettre dans une soupe... Il n'y pas longtemps, j'en ai mis sur une pizza. Sinon, on peut les mettre dans une quiche (puisque de toute façon, on peut TOUT mettre dans une quiche). Genre une quiche au thon, parce qu'une quiche au thon sans verdure, c'est tout sec. Du coup j'ai écoulé mes fanes de carotte et aussi celles de radis qui me restaient après la pizza.



Il vous faut :

* Pour la pate :
Recette "tupperware" : 5 volumes de farine pour un volume d'eau et un volume d'huile,
ce qui donne ici pour un assez grand plat à tarte :
250 g de farine T80
75 ml d'huile d'olive
75 ml d'eau légèrement tiédie

* Pour la garniture :
1 grosse boîte de thon au naturel
4 oeufs
1 petite brique (25 cl) de crème d'avoine (ou autre crème végétale)Fanes de carottes et de radis
2 petits oignons frais
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
Sel, poivre, muscade

Préparation de la pâte à tarte :
Mettre la farine, l'eau et l'huile dans un saladier. Mélanger à la cuillère en bois puis à la main pour former une boule de pate homogène.
Etaler sur un plan fariné et foncer le moule (la pâte n'a pas besoin de reposer).

Préparer la garniture :
Préchauffer le four th. 6 (180°).
Laver et émincer les oignons.
Laver et trier les fanes (j'élimine les feuilles flétries, et pour les fanes de carottes j'enlève la tige filandreuse pour ne garder que les "feuilles").
Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile d'olive. Y faire revenir les oignons 5 minutes puis ajouter les fanes. Cuire une dizaine de minutes à feu modéré, pour que les feuilles "tombent".
Répartir le thon émietté et les fanes cuites sur le fond de tarte.
Battre les oeufs et la crème d'avoine pour obtenir un mélanger homogène, assaisonner.
Verser cette préparation sur la quiche et enfourner pour 45 minutes environ.

PS : s'attendre à des mines dégoûtées de la part de la marmaille, genre "c'est quoi tout ce vert dans ma quiche"... Mais elles l'ont mangée.

samedi 6 août 2011

Les biscuits croquants (ou pas) aux amandes d'Irok

C'est une recette qui se passe et se repasse sur le forum où je passe mes journées (ou presque). Sauf que comme je n'ai rien respecté des instructions de cuisson, ils n'étaient pas du tout croquants comme annoncés, mais plutôt moelleux... Les enfants ont adoré !





Il vous faut :
200 g de farine T80
70 g de flocons d'avoine
100 g de poudre d'amandes
100 g de sucre
130 g de margarine sans PLV
1 cuillère à café de bicarbonate de sodium

Mélanger dans un saladier la farine, les flocons d'avoine, la poudre d'amandes, le sucre et le bicarbonate de sodium. Ajouter la farine et mélanger de façon à obtenir un mélange sableux.
Ajouter un tout petit peu d'eau pour lier et former une boule. Laisser reposer la pâte au frigo pendant 1 h.

Préchauffer le four à 150° (th. 5).
Façonner à la main les biscuits (former une boule puis l'aplatir un peu) et les déposer sur une plaque à patisserie.
Cuire 30 minutes (ça c'est la version biscuit croquants, j'ai cuit les miens une dizaine de minutes à 180° comme des cookies).

La margarine, vaste débat...

Jusqu'ici j'étais résolument contre la margarine, vu que :
1) je trouve que gustativement, c'est infect comparé à du beurre, donc je préfère manger du "vrai" beurre, quitte à en manger moins
2) la margarine classiquedu commerce est pleine de mauvaises huiles hydrogénées, alors tant qu'à se ruiner la santé, autant que ce soit bon !

Et puis quand j'ai du suivre un régime sans lait de vache pendant quelques temps (on suspectait une allergie chez ma 2ème fille via mon lait, mais finalement non, ouf....), je me suis résolue à en acheter un peu, parce qu'on ne peut pas vraiment remplacer le beurre qu'avec de l'huile ou des purées d'oléagineux.
Pour éviter l'inconvénient n°2, je l'ai achetée en magasin bio. Manque de chance, inconvénient n°1, elle était vraiment mauvaise. Et en plus on ne pouvait pas la cuire.
A l'époque, une copine confrontée au même problème d'allergie m'avait conseillé la St Hubert bio, garantie sans lait de vache et trouvable en supermarché. Manque de chance, je ne l'avais pas trouvée près de chez moi.
Et puis il y a peu je l'ai vue dans mon supermarché habituel, donc j'ai testé. Dans les patisseries, notamment pour les textures sablées, c'est impec.
Sur des tartines, je préfère toujours le beurre, mais elle est moins mauvaise que celle du magasin bio.
Un gros point noir, son prix : à plus de 2 euros la barquette de 200g, il avoisinne celui du beurre (bio, le beurre, hein...). En outre, elle contient de l'huile de palme (bio, et pas hydrogénée, mais bon...)
Un compromis pour les allergiques donc... mais je reste une sceptique de la margarine !

lundi 1 août 2011

Le gâteau chocolat-courgette de Clotilde

C'est une recette que j'ai sous le coude depuis des lustres, trouvée sur le chouette blog Chocolate & Zucchini que je lis depuis des années...

J'ai longtemps hésité en me disant que personne n'allait aimer, et puis finalement devant le succès de mes derniers essais de gâteaux à la courgette, je me suis dit que ça pourrait passer. Effectivement, personne ne s'est vraiment rendu compte de ce qu'il y avait dedans !



Il vous faut : 
240 g de farine T 65
60 g de cacao en poudre non sucré
1 cuillère à café de bicarbonate de sodium
1/2 cuillère à café de levure chimique
1/2 cuillère à café de sel
110 g de beurre doux tempéré
180 g de sucre
3 oeufs
350 g de courgettes rapées finement (1 à 2 courgettes selon leur taille)
1 cuillère à café de café instantané
160 g de chocolat à dessert concassé

Préchauffer le four th.6 (180°).

Dans un grand saladier, mélanger la farine avec le cacao, le bicarbonate de sodium, la levure et le sel.

Mélanger au robot le beurre et le sucre jusqu'à obtenir un mélange crémeux. Ajouter le café instantané, puis les oeufs un par un, en mélangeant bien entre chaque ajout.

Verser les 2/3 du mélange de farine dans le bol du robot et mélanger brièvement.
Verser les courgettes rapées et le chocolat concassé dans le restant de farine et bien mélanger pour les enrober de farine. Verser ensuite le tout dans le bol du robot et mélanger sans excès (Clotilde indique de le faire à la cuillère en bois, mais par paresse je l'ai fait au robot, très peu de temps, et ça allait très bien).

Verser la pate dans un moule (préalablement beurré ou huilé si nécessaire) et enfourner pour 40 minutes environ.

Laisser refroidir complètement avant de servir, éventuellement décoré de sucre glace ou de chocolat fondu.

PS : sur le site du concours Saveurs durables, Saveurs véganes, j'ai trouvé une version vegan de ce gâteau... à tester ! C'est sans oeuf et dans produits laitiers donc adaptés aux personnes allergiques, en plus des végétaliens, et il a l'air tout aussi appétissant que la version originale...

samedi 23 juillet 2011

Yaourts au caramel

J'ai essayé je ne sais combien de fois de faire des yaourts au caramel, qui étaient toujours plus ou moins ratés, enfin surtout le caramel...

Et là, je viens pour la première fois de réussir un caramel liquide, grâce à la recette tupperware (et à la copinaute qui me l'a refilée !)




Pour 6 yaourts de 125 ml, il vous faut : 
850 ml de lait entier
1 sachet de ferment (ou un yaourt de la précédente fournée, et diminuer le lait d'autant)
70 ml de caramel liquide

Pour le caramel liquide : 
250 g de sucre
60 ml d'eau
1/2 cuillere à soupe de vinaigre blanc
125 ml d'eau bouillante

Préparation du caramel : verser le sucre, 60 ml d'eau et le vinaigre dans une casserole et porter à ébullition sur feu vif. 
Lorsque le mélange  commence  à devenir bien roux et à fumer, verser très progressivement et  précautionneusement  l'eau bouillante  dans le caramel. Attention  ! ça éclabousse pas mal, se protéger les mains ! 
Bien remuer et laisser cuire 1-2 minutes supplémentaires.
Retirer du feu et laisser bien refroidir. 
Ce caramel se conserve dans un pot au placart pendant des mois (parait-il...). 
Là j'avais à peu près le double de ce qu'il fallait pour les yaourts, donc je pourrai refaire une tournée prochainement, pas sûr qu'il fasse long feu...

Préparation des yaourts : verser progressivement le caramel refroidi dans le lait en  mélangeant bien. Ajouter le ferment, bien mélanger et verser dans les pots.
Placer en yaourtière avec votre programme habituel pour des yaourts au lait entier (ici 9 h).

lundi 18 juillet 2011

"Green pizza" d'après Clea

Une recette que j'avais dans ma liste "à tester" depuis longtemps et qui attendait les premières courgettes de l'été

Un peu customisée avec tout ce que j'avais de vert dans mon frigo : un petit reste de haricots verts de la veille, et une poignée de fannes de radis. Et puis un oignon long, nouveauté trouvée hier au marché, comme les petits oignons blancs nouveaux mais de forme allongée et d'une jolie couleur violette ! Plus une bonne quantité de mozzarella et de fromage de chèvre frais (ce que les filles préfèrent dans la pizza !)

Contrairement à Clea, je préfère la pizza à croute toute fine, la quantité de pate indiquée convient pour grande une tôle à patisserie. Comme elle cuit plus rapidement, j'ai précuit la garniture pour éviter de détremper la pâte.

Et voilà le travail (pas de photo de la pizza cuite malheureusement, plus de batterie dans l'appareil, et le temps qu'elle soit rechargée il ne restait plus une miette de pizza...)


Il vous faut :

* Pour la pâte à pizza *

250 g de farine T80
1 cuillère à soupe de levain deshydraté (ou 5 g de levure de boulanger)
1/2 cuillère à café de sel
125 ml d'eau
2 cuillères à soupe d'huile d'olive

* Pour la garniture *
1 courgette moyenne
1 poignée de haricots verts
1 poignée de fannes de radis
1 oignon long
1 boule de mozzarella
50 g de chèvre frais
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
30 g de pistaches
1 cuillère à soupe de graines d'anis vert

Quelques heures avant : préparer la pâte.
Mélanger dans l'ordre tous les ingrédients et pétrir à la main ou au robot (5 minutes). Couvrir le bol d'un torchon et laisser lever 2 heures au moins.

Lorsque la pâte a levé, l'étaler finement sur une tôle à patisserie.
Préchauffer le four th.7-8 (220°)
Raper la courgette lavée (mais non épluchée) avec une rape à gros trous. Emincer l'oignon.
Faire chauffer l'huile dans une sauteuse et y faire revenir 5 minutes l'oignon et les fanes de radis (le temps que les fanes "tombent"). Réserver. Dans la même sauteuse, faire revenir 5 à 10 minutes la courgette rapée.

Garnir la pâte de courgette rapée, puis répartir dessus le mélange oignon / fannes de radis, les haricots verts, les pistaches. Saupoudrer d'anis vert.

Enfourner pour une dizaine de minutes, le temps que les bords de la pizza soient légèrement colorés.
Garnir la pizza de mozzarella et de chèvre frais et poursuivre la cuisson 5 minutes le temps que le fromage fonde.

dimanche 17 juillet 2011

Gratin de courgettes aux ravioles

Cette recette est définitivement la meilleure trouvaille de la saison ! J'avais déjà goûté des gratins de ce genre chez des amis grenoblois, mais jamais tenté d'en faire un. Pourtant les ravioles sous toutes leurs formes sont un de mes plats favoris.

Ma mère m'a donné cette recette qu'une copine lui a refilée, c'est archi simple, et en plus il n'y a pas vraiment de proportions à suivre à la lettre, pratique donc à réaliser en vacances quand on n'a pas emmené le PC et/ou les livres de cuisine avec soi...

Les enfants en redemandent !



Pour 6-8 personnes, il vous faut :
(un grand moule à gratin de 30x20 cm)
6 courgettes moyennes (près de 2 kg)
20 cl de crème fraîche
4 plaques de ravioles du Dauphiné*
Fromage rapé et/ou parmesan pour gratiner
Sel, poivre, noix de muscade

Laver les courgettes, éliminer les extrémités, les couper en fines rondelles.
Dans un grand plat à gratin, alterner des couches de rondelles de courgette, ravioles, crème fraîche. Assaisonner entre les couches (poivre, muscade, un peu de sel).
Parsemer de fromage (gruyère ou comté rapé, parmesan, etc.)
Cuire environ 40 minutes, jusqu'à ce que les courgettes soient tendres.

* la raviole est une spécialité des environs du Vercors, les plus connues étant les ravioles de Roman et les ravioles de Royan.
A Roman, on en trouve de délicieuses chez la Mère Maury. Faute de pouvoir aller m'approvisionner à la source, je les achète en supermarché. Les Label Rouge de la marque Casino sont bonnes, et présentent l'avantage par rapport à celles non labellisées de la même marque de ne contenir que des ingrédients clairement identifiables et pas une flopée de E-machins, pour un prix à peine plus élevé.

Demandez le menu !

De retour à la maison, un gros marché ce matin car nous avons manqué notre panier d'AMAP jeudi...
et plein de recettes à tester, je profite d'avoir du temps et le matériel à disposition...

Ma grande boude les goûters pain-confiture ou pain-choco en ce moment, donc j'essaie de cuisiner des goûters plus attractifs mais qui restent un minimum sains quand même... SI vous avez de bonnes recettes à partager, je suis preneuse !

Samedi

Midi

Jambon et haricots verts
Yaourt
Fruit

 Goûter
Crème soja-banane

Galettes de riz soufflé

 Soir
Gratin de courgettes et ravioles
Fromage
Fruit

Dimanche

Midi

Melon
Rillettes de thon et baguette maison
Radis
Yaourt

Goûter
Gateau chocolat-courgette de Clotilde (recette à venir)

Soir
"Green pizza" d'après Clea
Fromage
Fruit

Petite crème rapide soja-banane

Un dessert rapide inspiré de la crème que nous faisait ma mère quand nous étions petits, pour écouler les bananes trop mûres que les enfants boudent... Elle la préparait avec des petits suisses, moi je l'a fait avec des yaourts soja pour une version sans lait de vache...

Hier c'était pour le goûter, pratique à emporter dans des gourdes en silicone réutilisables !


 
Il vous faut :
Un yaourt soja et une petite banane par personne (compter la moitié pour les petits)

Couper les bananes en morceaux dans un bol, verser les yaourts, mixer et c'est prêt !

La banane s'oxyde rapidement au contact de l'air, ce qui fait brunir la crème. Il vaut donc mieux la préparer au tout dernier moment.

samedi 16 juillet 2011

Petits moelleux courgette-coco à la semoule

J'avais trouvé cette recette étonnante il y a quelques temps sur le sympathique blog franco-anglais Time 4 tea ? Elle a la particularité de ne contenir aucune matière grasse (hormis celle que contiennent les oeufs et la noix de coco), et convient donc aux allergiques au lait de vache tout comme à ceux qui font attention à leur ligne...

Finalement je l'ai beaucoup modifiée, départ en vacances oblige, je n'avais plus de farine dans mes placarts, et seulement la moitié de la quantité de noix de coco demandée... Le résultat était quand même délicieux et super moelleux, et aucun membre de la famille n'a détecté la présence de la courgette (malgré les petits points verts que forme la peau - pour les gourmets très suspicieux, éplucher les courgettes !)


Il vous faut :
100 g de noix de coco
3 oeufs
180 g de sucre blond de canne
250 g de courgette rapée finement
120 g de semoule fine complète ou semi-complète
2cuillères à café de levure chimique
1/2 cuillère ç café de bicarbonate de sodium
1 pincée de sel

Préchauffer le four th.6 (180°).
Battre les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Ajouter la courgette rapée, puis le reste des ingrédients.
Bien mélanger et verser dans des moules à muffins (bien huilés s'ils ne sont pas en silicone car la noix de coco accroche facilement).
Cuire une quinzaine de minutes.

lundi 4 juillet 2011

Petits cakes salés ricotta-courgette

Ou comment transformer un cake tout vert à base d'épinards en petits muffins moelleux à base de courgettes...

Une autre fois il faudra que je vous cause des rillettes de saumon qui sont à coté et dont la recette provient aussi du blog de Pascale Weeks... on s'est régalé !



Il vous faut :
300 g de courgette rapée (avec la peau), soit une courgette moyenne
4 oeufs
150g de ricotta
200 g de farine T65
2 c à café de levure
5cl de lait
5 cl d'huile d'olive
50 g de parmesan
50 g de pignons de pin

Préchauffer le four th. 6 (180°).
Faire dorer à sec les pignons dans une poêle bien chaude (5 minutes).
J'ai adopté cette fois-ci la méthode "on mixe tout", enfin tout dans le robot quoi... Donc mettre tous les ingrédients dans l'ordre dans le bol du robot, et mélanger entre chaque ajout. Rapide et efficace.
Donc si vous n'avez qu'un fouet manuel, il peut être judicieux de mélanger d'un coté les ingrédient secs (farine, levure, parmesan et pignons grillés), de l'autre les ingrédients liquides ou humides (eoufs, ricooté, lait, huile, courgette rapée) puis de verser le mélange liquide sur le mélange sec.
Ca marche aussi ;-)
Verser la préparation dans des petits moules à muffins (huilés si besoin) et cuire une dizaine de minutes.

dimanche 3 juillet 2011

Petits gâteaux ultra rapides au yaourt soja

Vendredi soir en revenant du parc avec les enfants, je me suis entendue promettre à ma grande de faire un gâteau pour le diner... Stupéfaction de la copine avait qui j'étais : à cette heure-ci (18h45 en l'occurrence), avec les bains à donner (ok c'est pas moi qui le fait...) et tout, trouver le temps pour un gâteau ????

Heureusement dans ces cas là je dégaine la recette miracle, qui prend 10 minutes top chrono à préparer et autant à cuire ! Soit juste le temps de la faire avec ma grande fille pendant que la petite prend son bain avec son père.

Un grand classique revisité ici sans lait de vache, et à "customiser" avec ce qu'on veut (et ce qu'on a !!!!) : pépites de chocolat, morceaux de fruits frais ou secs, noix ou noisettes, smarties, etc. Je n'avais pas grand chose donc je l'ai fait "nature" avec un yaourt soja maison à la vanille.




Il vous faut :
1 yaourt soja (125 g)
3 oeufs
3/4 de pot de sucre blond
1/2 pot d'huile neutre (tournesol, olive, ...)
3 pots de farine T65
2 c à café de levure

Préchauffer le four th.6 (180°)
Mélanger au fouet tous les ingrédients dans l'ordre dans un grand saladier.
Verser dans des petits moules à muffins (huilés si besoin) et enfourner pour une dizaine de minutes (la pointe d'un couteau doit ressortir sèche).

PS : la recette "classique" du gateau au yaourt, c'est un pot entier de sucre. Je diminue parce que je trouve que c'est un peu trop,  mais pour un résultat plus sucré il est possible de mettre le pot entier.

vendredi 1 juillet 2011

"Hoummous" aux pois cassés

Je fais souvent des tartinades "style hoummous" avec d'autres légumineuses que les pois chiches, tout simplement parce que les pois chiches ne sont pas les plus rapides à cuire... Il faut aussi penser à les faire tremper la veille, ce que j'oublie une fois sur deux.
Avec des pois cassés ou des lentilles corail, c'est délicieux aussi et nettement plus vite fait !!! Et si on ne les fait pas tremper la veille, ce n'est pas très grave. Même si dans l'absolu, on gagnerait à faire tremper et germer toutes les légumineuses.

A servir avec un produit céréalier pour obtenir un plat végétarien complet, par exemple un taboulé libanais pour rester dans le style oriental, ou tout simplement avec du pain.

Je sers aussi avec des crudités à tremper dedans, c'est un bon moyen de faire manger des légumes crus aux enfants.




Il vous faut :
200 g de pois cassés
1 gousse d'ail
1/2 cuillère à café de sel
1 pincée de bicarbonate de sodium
2 cuillères à café de cumin moulu
2 cuillères à café de curcuma
2 cuillères à soupe de tahin
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
le jus d'1/2 citron

Faire cuire les pois cassés une vingtaine de minutes après ébullition dans une grande quantité d'eau additionnée de bicarbonate de sodium (cela facilite la cuisson, mais ce n'est pas indispensable).

Peler et écraser la gousse d'ail.

Lorsque les pois cassés sont bien tendres, les égoutter rapidement (il faut qu'il reste un petit peu d'eau de cuisson sinon c'est trop sec) et les placer dans le bol d'un mixer avec tous les autres ingrédients. Mixer pour obtenir une purée lisse, ajouter éventuellement un peu d'eau de cuisson si c'est trop épais.

Laisser refroidir et placer au frigo au moins une heure avant de servir.

Le hoummous se sert traditionnellement avec de l'huile d'olive... ça n'allège pas la recette, mais ma grande fille est fan !

vendredi 24 juin 2011

Cheesecake à la groseille

Suite à d'interminables discussions virtuelles autour du cheesecake, j'ai eu envie d'en faire un pour un repas d'anniversaire... avec des groseilles, pour changer...



Il vous faut :

* Pour la pate *
200 g de bsicuits
100 g de beurre doux

* Pour la couche au fromage *
600 g de saint moret ou équivalent (du Philadephia par exemple)
50g de fromage blanc
3 sachets de sucre vanillé
40 g de sucre blond
2 citrons (jus et zestes)
1,5 c à café d'agar-agar

* Pour le coulis de fruits *
500 g de groseilles égrenées
250 g de sucre
le jus d'1/2 citron
1/2 c à café d'agar-agar

Préparer le fond : émietter les biscuits, par exemple en les plaçant dans un sachet fermé et en les écrasant au rouleau à patisserie. Je n'avais pas le temps de faire des sablés maison, j'ai pris les sablés citron-amande bio de chez Casino, avec des petits bouts croquants d'amandes et un rappel du goût citronné du mélange à base de fromage....mmmmm
Faire fondre le beurre. Le verser sur les miettes de biscuit et mélanger. Répartir la "pate" dans le fond du moule (ou cercle à patisserie) et placer au frigo le temps que cela durcisse un peu (environ 1/2h)

Préparer le mélange au fromage : faire bouillir les jus de citron et l'agar-agar pendant 2-3 minutes. Mélanger le Saint Moret, le fromage blanc, les sucres, les zestes de citron et le jus de citron. Je le fais au batteur, ce qui donne une consistance plus mousseuse au mélange. Verser sur le fond de pate et placer au frigo.
Note : j'ai mis 50g de fromage blanc parce qu'il me fallait 650g de fromage et que j'achète le Saint Moret par boîtes de 300 g. On peut évidemment le faire uniquement avec du Saint Moret. Je préfère préparer le cheesecake avec du fromage assez ferme, et mettre moins d'agar-agr pour éviter une consistance trop gélifiée.

Préparer le coulis : faire chauffer les groseilles avec le jus de citron et le sucre pendant 5 à 10 minutes, le temps que les grains éclatent. Passer le tout au moulin à légumes, grille fine, pour éliminer les pépins. Reverser le coulis obtenu dans la casserole, ajouter l'agar-agar et porter à ébullition quelques minutes. Laisser refroidir en remuant de temps en temps. Une fois froid, verser sur le cheesecake et replacer le tout au frigo jusqu'au moment de servir.

mardi 21 juin 2011

Petits sablés au parmesan pour l'apéro

Une recette toute simple et délicieuse pour un apéro ou un pique nique, piquée à Wattoote. Petits et grands n'en ont fait qu'une bouchée !



Il vous faut :
100 g de parmesan
90 g de beurre doux
125 g de farine
2 cuillères à soupe de thym 

Mélanger tous les ingrédients pour former une pate (j'utilise mon robot avec le batteur K), rouler la pate en boudin.

Envelopper le boudin dans du papier sulfurisé et placer le au frigo 1h ou 2.

Quand la pate est bien ferme, préchauffer le four th.6 (180°). Couper le boudin en tranches d'1/2 cm d'épaisseur environ pour former des petits sablés ronds. Les poser sur une plaque à patisserie (antiadhésive, ou huilée) et cuire environ 10 minutes jusqu'à ce que les bords soient juste dorés.

Il parait que ça se conserve bien dans une boite... s'il en reste.

Wattotte avait mis du romarin dans les siens, que je n'avais pas. A tester avec d'autres herbes sèches ou fraîches, ou des petites baies...